Le disque dur est un périphérique de stockage du système permettant de stocker des données sous forme codée. Le disque dur est subdivisé en différentes pistes. Chaque piste est elle-même subdivisée en différents secteurs. Les données sont écrites et lues par le bras de lecture-écriture.

Lors du stockage des données, le bras de lecture-écriture se déplace sur la surface du disque dur afin de rechercher un espace adapté pour stocker l’ensemble des informations en format séquentiel ou linéaire. Si un espace libre approprié est disponible, les informations sont stockées intégralement dans cet espace (sans emplacements vides).

Lorsque les données sont lues de nouveau, le bras de lecture-écriture ne doit pas effectuer un grand nombre de rotations pour rechercher l’ensemble des informations. Mais la non-disponibilité d’un espace libre approprié entraîne le stockage des données à différents emplacements du disque dur.

Dans ce cas, lors de la nouvelle lecture des informations, le bras de lecture-écriture doit lire les informations dispersées à différents emplacements et doit effectuer plusieurs rotations. Le temps nécessaire pour lire les données fragmentées est plus long que pour l’accès aux données non fragmentées. La fragmentation augmente le temps d’accès aux données. Par conséquent, la vitesse et les performances sont dégradées.